La rentrée 2016-2017 chez Trans 3.0

La rentrée chez Trans 3.0 c'était ce samedi 17 septembre 2016, de 17h à 19h au Girofard de Bordeaux (34 rue Bouquière).

rentreeT3

La réunion de rentrée a bien eu lieu samedi 17/09 avec des anciens membres et quelques nouvelles têtes ! Il y avait une bonne douzaine de personnes qui ont pu y participer. Les objectifs de l'association ont été rappelés, à savoir un partage d'informations et d'expériences concernant la transidentité en essayant d'intégrer que toutes les démarches sont uniques et personnelles. Qu'il n'y a pas de "modèle" à imiter pour réussir; ( même si on peut observer des similitudes dans certaines démarches, l'important étant de "poser des actes" dans la construction de son propre parcours).

Maintenant on se retrouvera le

2ème jeudi du mois de 18h à 20h pour les réunions

Il a été fait un rappel de l'actualité, le 23 septembre ( journée nationale de la bisexualité), le 15 octobre, manifestation nationale d'Existrans à Paris pour le soutien et la défense de droits des personnes trans, le 20 Novembre, le TDOR, journée internationale du souvenir trans.

L'Existrans à Paris, c'est le 15 octobre 2016

Au cours de la discussion, on a pu aborder les différences qui peuvent exister entre sexe et genre et que notre identité ne fait pas référence à nos organes génitaux mais à notre ressenti et à son affirmation dans notre entourage.

La présidente de l'Aspeadgi est venue présenter son association qui a pour objectif, l'accompagnement des jeunes mineurs trans et de leur parents. Nous avons rappelés, à ce sujet, que Trans3.0 accueillait également ce public ainsi que les personnes intersexes.

Nous avons informé le groupe du nouveau fonctionnement de Trans3.0, à savoir, une réunion d'accueil, le 2ème jeudi du mois, de 18 à 20h et des conférences-débats liés à la transidentité dans des salles bordelaises, avec des conférenciers et avec la participation des membres de notre asso.

Nous continuerons de proposer des accueils "individualisés" aux personnes qui le souhaitent et qui prennent contact soit avec le Girofard, soit avec notre asso. Prochain r-v, jeudi 13 octobre, à 18h, au Girofard.

#39 – IDAHOT International Day Against Homophobia Transphobia and Biphobia

13220893_1037703472934041_406193319354722322_n

La ville de Bordeaux s'engage pour célébrer la journée de l'IDAHOT International Day Against Homophobia, Transphobia and Biphobia et ca commence aujourd'hui !

Un évènement qui rassemble et soutient toutes les personnes en marge de la norme binaire-cis-hétéro pour célébrer la diversité de nos corps, de nos identités et expressions de genre et ce que chacun d'entre nous apporte à notre société pour une réalité plus libre et bienveillante les un.e.s des autres.

#38 – 31 Mars : TDOV

Aujourd'hui c'est le 31 mars et c'est le TDOV, Journée Internationale de la visibilité des personnes trans.

Cette journée permet de visibiliser les personnes trans dans leur richesse et leur diversité et rappeller que ce n'est pas une question de sexe, de changement, ou de lubie, mais une affirmation de soi par rapport à un genre assigné à la naissance. Pour cette occasion, Jeanne a rencontré Nathalie, une réalisatrice de films et ensembles, elles ont réalisé cette vidéo.

edit: sur les chiffres, les personnes trans sont 1/500 (et non 80 000) + une étude sortie le mois dernier en Allemagne prend en compte toutes les personnes ne se sentant pas en accord avec leur genre assigné de naissance (c'est à dire aussi les personnes NB) et montre que cela concerne 3% de la population, c'est à dire une personne sur 33.

Bientôt une journée de visibilité pour les personnes cis-hétéros !

‪#‎TDOV‬

#37 – Interview bordelais en 2.0 avec Alexandre

publié sur imprimaturweb.fr

Vidéos youtube, groupes Facebook, forums,… Internet est la plateforme privilégiée des personnes trans (appellation favorisée pour parler de la transidentité). Dans des vidéos de quelques minutes, ils reviennent sur leur expérience de transition. De la vie sous testostérone, le changement de nom ou encore le regard des autres, ces vidéos renseignent sur le quotidien de ces jeunes gens, et sur les difficultés qu’ils rencontrent. Alexandre est youtuber et un homme trans. On l’a contacté sur Facebook, média qu’il privilégie (il administre un groupe sur la transidentité) pour discuter de sa relation avec Internet.

8 mars : Journée de lutte pour les droits des femmes

10006966_994579023913153_5895484159805996178_n

Trans 3.0 est une association qui est aussi féministe et soutient les actions réalisées le 8 mars pour la journée de lutte pour les droits des femmes trans et cis.

Une manifestation réunissant différentes organisations féministes a eu lieu le 6 mars à Paris, deux jours avant la journée internationale des droits des femmes. A Belleville, dont le cortège partait, point d’Osez le féminisme ! ou d’autre association féministe institutionnelle, mais des collectifs LGBT, pro travailleurs du sexe, afroféministe… Avec un mot d’ordre : l’inclusion.

857456-_mg_7724-2

Diane, 49 ans, sans profession et militante Acceptess-T. Photo Marie Rouge

«Je m’appelle Diane, je suis une femme transgenre, mais une femme d’abord. Je suis au chômage en précarité, vue ma transition. J’étais commerciale-technicienne dans l’agro-alimentaire. [Aujourd’hui] pour moi, c’est vraiment la journée de toutes les femmes, qui se se définissent pas par un critère bien… défini, et on souffre toujours d’oppression, toutes les femmes. On se retrouve plus facilement précarisées et il est important d’être là pour avoir une visibilité, expliquer que nous sommes solidaires pour lutter contre ce système oppressif.

[Etre ici], c’est d’abord un message politique et humaniste pour les femmes et c’est aussi un message pour les groupements féministes radicaux qui ont une vision très étriquée, qui ont une définition de lafemme et pas des femmes. Il est temps de comprendre qu’on est toutes des femmes différentes mais avec une oppression commune, donc il est temps de lutter toutes ensemble. Les groupes féministes radicaux sont transphobes, ils ne définissent la femme que par rapport au sexe, elles sont arriérées. J’ai la chance, physiquement, ça ne se voit pas sur moi(elle sourit), mais j’ai tellement d’amies qui sont exclues car elles portent encore des critères physiques masculins et alors ce ne serait pas des vraies femmes. Non, ce sont des femmes. L'histoire de chaque femme appartient à chacune.»

http://www.liberation.fr/france/2016/03/07/lesbiennes-bi-trans-afro-feministes-travailleuses-du-sexe-l-autre-manif-du-8-mars_1437835

12042730_994579153913140_3045298879342732770_n

#36 – Conférence sur le genre à Science Po Bordeaux

conférence science po

Nous vivons dans un monde binaire, homme / femme, et c'est difficile d'en prendre conscience quand on baigne dedans. Cette binarité est par contre remise en question lorsqu'on ne se conforme pas ou qu'on transitionne d'un genre à l'autre. Comment la transidentité soulève-t-elle ces questions ?

I. Les bases :

- Qu'est ce que le genre ? Dessin du gingerbread simplifié expliquant l'assignation de naissance, le genre ressenti et l'expression de genre (les vetements, l'attitude, etc.)
- Qu'est ce que la transidentité ? On explique le terme transgenre et cisgenre. Que c'est 1 personne sur 500 et qu'il n'y a aucun lien avec l'orientation sexuelle.
- Pourquoi on ne parle plus de transsexuels ? Terme psychiatrique qui fait allusion au sexe, à une orientation sexuelle et qui induit en erreur sur ce qu'est vraiment la transidentité. Pour résumé, la transidentité ce n'est pas être né dans le mauvais corps, décider de changer de vie, c'est prendre conscience de l'erreur d'assignation de naissance qui a tellement de conséquences sur nos vies.
- La binarité, qu'est ce que c'est ? Homme / Femme, 2 cases bien distinctes toutes liées à des stéréotypes.

II. Les problématiques induites par le genre dans notre société

- Les stéréotypes : Quels sont ils ? Et comment ils influencent notre comportement ainsi que nos capacités ? On parle d'exemples, choses ou comportements que la société nous demande d'avoir, se rendre compte d'un poids qui est retiré sur les codes masculins ou féminins auxquels on devait répondre, on introduit le genre non binaire et on déconstruit les stéréotypes et attentes.
- Les privilèges masculins/féminins : y a t il vraiment des privilèges féminins ?

La seconde partie est devenue très participative et nous avons poursuivi la discussion pendant 1h30. C'était riche, vivant et l'éveil des consciences a été félicité ! A refaire !

#35 – Rencontre avec Sophie Labelle

bandeau

Samedi 28 Novembre 2015,

Nous aurons le plaisir d'accueillir Sophie Labelle à Bordeaux en partenariat avec le CLEF et le BB25. Sophie Labelle est l'auteure de la BD internationalement connue "Assignée garçon". Une bande dessinée qui dicte la culture trans, les luttes du quotidien, de l'ignorance mais aussi la fierté et la joie d'être soi-même. Nous la recevrons dans une ambiance intime au BB25, 25 rue Bouquière, 33 000 Bordeaux à 17h. Si vous ne connaissez pas sa BD, n'hésitez pas à la découvrir gratuitement en ligne avant de venir nous rencontrer à la conférence.

Des membres du CLEF de Bordeaux et Trans 3.0 animeront aux côtés de Sophie Labelle cette conférence intime.

Le BB25 est un café/bar associatif bordelais qui oeuvre pour la vie culturelle locale et est très respectueux des thématiques de genre et d'identité.

Nous vous y retrouverons samedi 28 novembre dès 17h !

Suivez l'événement sur facebook

sophie labelle

#34 – TDOR 2015 : 271 au compteur

tdor

271 personnes trans tuées depuis le début 2015. Un constat toujours alarmant, et cela n'est que la partie visible de l'iceberg des discriminations que subissent les personnes trans.

En France, plusieurs événements sont organisés : la liste ici sur un article de Yagg.

A Bordeaux, un séminaire est organisé ce 20 novembre 2015, Journée du T DOR, au Girofard à 20h avec la projection du documentaire Mon sexe n'est pas mon genre suivi d'un débat animé par des bénévoles de Trans 3.0

12241022_10156179362035322_3793939597622313699_o

On vous y retrouve autour d'un verre,

T3

#33 – Weekend à Avignon pour les 1ers ETATS GENERAUX LGBTI

Du 13 au 15 Novembre 2015 ont eu lieu les premiers Etats Généraux LGBTI à Avignon. Plus de 200 personnes étaient présentes pour représenter des associations françaises.

C'est Jeanne, Candice et Akim qui y sont allé.e.s pour représenter les combats de T3, accompagnés de Philippe pour représenter le Girofard. 5h de route prévue, il leur a fallu 6h30 le temps de satisfaire les pauses pour Candice toutes les 30 min :-)

Arrivée à Avignon pour la soirée d'ouverture le vendredi soir, discours de la maire, des organisateurs, les premières rencontres ont lieu. Le weekend s'annonce chargé.

12247791_1627001850896040_8227575826944445883_o

Le samedi matin dès 9h, c'est le coeur lourd après une minute de silence pour les attentats parisiens la veille, que la journée commence. Les participants sont répartis en tables rondes de 15 personnes pour discuter de l'état des lieux des choses, des avancées, des besoins. Tables rondes qui visibilisent chaque combat afin d'établir des stratégies ensembles pour avancer et créer un mouvement uni national.

Des associations très diverses sont présentes pour représenter les causes des gays, des lesbiennes, des parents LGBT, de la veillesse LGBT, du sida, des trans, des intersexes, du féminisme, des mouvements de jeunes, de la marche des fiértés, etc.  La journée est riche et chargée et il faudra attendre le dimanche matin pour un récap pendant une plénière de ce qui a été dit, ce qui pourrait être fait, etc.

En tout cas Trans 3.0 a mis le paquet pour visibiliser le combat des personnes trans, de la reconnaissance nécessaire au sein des établissements LGBT de la question T, de soutenir le changement d'état civil simplifié, de nous soutenir à l'existrans et être inclusif de nos combats et nous permettre aussi d'y voir plus clair sur les autres combats pour aussi soutenir les autres et avoir une démarche intersectionnelle plus avancée.

12194911_1627327027530189_1385113690297912783_o

Plusieurs articles sur Yagg résument ce weekend dont celui ci qui est très complet : http://yagg.com/2015/11/20/erwann-le-ho-et-christine-nicolas-font-le-bilan-des-etats-generaux-lgbti-une-reussite/

Vous pouvez lire le compte rendu personnel de Candice pour plus de détails : CR_Etats Generaux LGBT

Et un article sur Yagg a relayé les paroles d'Akim pour T3

12244100_10208097467932571_1845503863_n

En tout cas, c'est une réussite pour T3, on sera là à la prochaine !