Manifestation du 8 mars, Journée mondiale des droits des femmes

Cette manifestation aura lieu à Paris, place Stalingrad, 18h30, vendredi 8 mars 2013

Merci de mettre vos remarques sur la page Facebook Trans 3.0 - http://www.facebook.com/pages/TRANS-30/488773351160392

SOLIDARITES FÉMINISTES !
Le 8 mars dernier, résonnait « Le changement, c'est maintenant ! ».
Le PS joue sur les symboles, forme un gouvernement paritaire, tient de beaux discours sur l’égalité des droits tout en mettant en place des politiques d’exclusion, de précarisation et de discriminations envers les femmes.
Par exemple, face aux catholiques intégristes priant dans la rue contre le mariage pour touTEs ou intimidant les femmes se rendant dans les centres d’IVG, le gouvernement fait preuve d’une complaisance criminelle.
Quels que soient leur statut socio-économique, leur nationalité, leurs croyances, leur orientation sexuelle, leurs manières de résister contre les oppressions dont elles sont victimes, nous appelons toutes les femmes à se mobiliser.

PARCE QUE L’ÉGALITÉ DES DROITS, ÇA NE SE DIVISE PAS !
Nous réaffirmons notre exigence que la Procréation Médicalement Assistée (PMA) soit ouverte à toutes, y compris aux couples de femmes et aux célibataires.
Nous dénonçons la discrimination et les exclusions dont sont victimes les femmes musulmanes au nom de la laïcité : nous demandons l'abrogation de la loi de 2004 sur les signes religieux à l’école et de la loi de 2010 sur la dissimulation du visage dans l’espace public : nous refusons l’instrumentalisation raciste et islamophobe du féminisme.
Alors que les putes sont de plus en plus stigmatisées et poussées dans la clandestinité, nous exigeons l'abrogation sans condition du délit de racolage public, et refusons toute mesure qui renforce l’exposition aux violences et aux risques de santé, en particulier la pénalisation des clients.
Ici comme ailleurs, une véritable politique de lutte contre le travail forcé, la servitude, l’esclavage et la traite à ces fins doit être menée, dans le cadre du respect du droit commun.
Les personnes trans doivent pouvoir choisir leur identité de genre et changer librement et gratuitement d'état civil, sans condition de traitements hormonaux ou chirurgicaux. L'accès aux modifications physiques qu'elles souhaitent doit être gratuit et dégagé des contraintes d'une soi-disant expertise psychiatrique.
Les violences sexistes, lesbophobes et transphobes doivent être reconnues comme des violences à part entière, et pas seulement évoquées de façon incantatoire pour opposer une République française prétendument éclairée à un « tiers monde » considéré comme obesucrantiste et fondamentalement hostile aux femmes. De même, nous exigeons le rétablissement du droit au séjour pour soins tel qu'avant la réforme de 2011 car cette réforme criminelle condamne à mort des milliers de femmes malades et sans-papiers.
Nous demandons la régularisation de tousTEs les sans papierEs, et le droit d'asile pour les femmes, cis et trans, persécutées.

FACE À TOUTES LES VIOLENCES : AUTODÉFENSE !
Face à toutes les formes de violence sexiste (violence « ordinaire », violence conjugale ou violence institutionnelle), la priorité doit être de favoriser la capacité des femmes d’agir par elles-mêmes. Dans cette optique, il faut privilégier la lutte contre la précarité matérielle (accès à l’éducation, au logement, à l’emploi, à la santé, etc...) et laisser la possibilité aux les femmes de s’organiser entres elles pour agir lorsqu’elles le désirent.
Nous nous opposons à une vision victimaire simpliste des femmes : toutes, nous avons développé des moyens, extrêmement divers, de nous défendre contre les agressions (racistes, sexistes, homophobes, lesbophobes, transphobes, islamophobes…) que nous vivons au quotidien. L'autodéfense individuelle et collective, y compris physique, est légitime : elle doit être encouragée.
SANTÉ, CONTRACEPTION, EMPLOI, ENFANTS :
ÉGALITÉ DES DROITS ET PARTAGE DES CONTRAINTES !
Parce que notre santé ne doit pas être sacrifiée à des mesures d'austérité, nous exigeons l'abrogation de la loi Bachelot, dite loi HPST, une garantie de financement des centres IVG, un accès égal sur le territoire aux services de planification familiale et le remboursement intégral de tous les moyens de contraception, sans les hiérarchiser.
Parce que nous refusons la marginalisation et l'exclusion des personnes handicapées, nous exigeons l'application de la loi pour la mise en accessibilité de tous les lieux publics, afin de favoriser pour les femmes handicapées l’accès aux études, à l’emploi, aux soins, spécialement ceux qui leur sont particulièrement destinés : consultations gynécologiques, suivis de grossesses, IVG...
De même, nous dénonçons toute forme de stérilisation forcée qui constitue une atteinte à la dignité.

Nous exigeons l’abrogation immédiate des franchises pour soins qui frappent en premier lieu les malades les plus précaires.
Nous exigeons l’intégration des femmes dans les essais cliniques et la prise en compte de leurs spécificités.
Nous demandons un véritable service public de la petite enfance, et appelons à développer des formes de prise en charge collective des enfants, sans passage obligé par le modèle de la famille hétérosexuelle.
Nous réclamons des mesures qui garantissent l’égal accès et le maintien dans l’emploi des femmes, et dénonçons les politiques d’austérité menées par le gouvernement, qui frappent en premier lieu et le plus durement les femmes.
Une véritable politique féministe ne consiste pas à favoriser la carrière de quelques femmes, mais à défendre les droits de TOUTES les femmes !
Face à toutes les violences, de gauche comme de droite,
nous répondons : solidarités féministes !

Collectif 8 mars pour toutes : https://www.facebook.com/Collectif8MarsPourToutes
collectif.8marspourtoutes@gmail.com

Premiers signataires : Acceptess-T, Act Up-Paris, ANA (Avec Nos Aînées), Cabiria, Collectif 8 mars pour toutes, Collectif Droits et prostitution, Association Diana Prince Club (Autodéfense pour femmes - Paris/Saint Denis), Etudions Gayment, Grisélidis, Les Panthères Roses, Pink Bloc Paris, OuTrans, R.O.S.A. (collectif féministe anticapitaliste), Syndicat du Travail Sexuel - STRASS, TumulTueuses.

 

Posted in Actualités.

One Comment

  1. Trans 3.0 fait partie de la liste des signataires.

    MAJ au 6 mars 2013

    Collectif 8 mars pour toutes : https://www.facebook.com/Collectif8MarsPourToutes
    collectif.8marspourtoutes@gmail.com

    Premiers signataires : Acceptess-T, Act Up-Paris, Act Up Sud Ouest, ANA (Avec Nos Aînées), Cabiria, Collectif 8 mars pour toutes, Collectif Droits et prostitution, Commune Vision (Rennes), Association Diana Prince Club (Autodéfense pour femmes – Paris/Saint Denis), Etudions Gayment, Grisélidis, Les Panthères Roses, Pink Bloc Paris, OuTrans, R.O.S.A. (collectif féministe anticapitaliste), Santé Active Solidaire, Syndicat du Travail Sexuel – STRASS, TumulTueuses, Trans 3.0 (Aquitaine).

Comments are closed.